Un cercle vicieux entoure nos enfants !!!

Mis à jour : 31 déc. 2019

Qui n’a pas déjà donné 8 euros à une baby-sitter ? Elle a besoin d’argent et vous de ne pas payer cher. Tout le monde est heureux me direz-vous.

Hummm, bougez pas deux secondes, je fais une introspection pour tenter d’imaginer ma motivation à 8 euros de l’heure… Bah non, j’ai beau essayer, la seule motivation que je peux trouver est le BESOIN d’argent. Mais voilà, je ne me sens pas heureuse du tout !!!

Là une question se pose, si je ne suis pas heureuse, puis-je avoir la pêche face aux enfants dont je m’occupe ?

Ah ! Oui, je répète, ces personnes à qui l’on estime normal de donner 8 euros sont celles à qui l’on confie nos enfants !!! Le jardinier, on lui donne 3 fois plus. Le garagiste on le bénit carrément. Comment peut-on payer si peu cher ceux à qui l’on confie ce que l’on a de plus cher.

Et il n’y a pas que nous !!! Êtes-vous déjà entré dans les écoles ?




Il y a les professeurs qui ont un statut. Mais il y a aussi les animateurs. Certains d’entre eux sont fonctionnaires ou ont un contrat. Cela dit, pour la plupart, ils sont vacataires. On leur confirme leur mission au trimestre pour ceux qui ont de la chance. A la semaine, à la journée pour les autres. Ils se partagent les heures disponibles. Pendant les vacances, beaucoup n’ont pas de travail. Ils ne sont bien sûr pas payés !!! Ainsi un animateur peut toucher 600 euros un mois puis 300 le suivant. Impossible de demander un logement. Impossible de prévoir des vacances... On peut demander à un animateur de travailler deux heures dans la journée. La semaine suivante lui demander de travailler 50 heures. Le tout pour un petit smic horaire.

Alors ils ne sont pas payés, pas considérés dans leur quotidien mais en plus, ils ne sont pour beaucoup absolument pas formés. Seuls 30 % sont titulaires d’un diplôme de l’animation et 20% sont en cours.

Alors on met dans un shaker un manque de considération, un manque de formation, un épuisement lié à la rudesse d’un quotidien sans argent et on secoue !!! Et on obtient des personnes fragilisées. Celle-la même que l’on met face à nos enfants. Les taux d’encadrement n’arrangent rien et on assiste à des scènes des plus dommageables.


Souvent, en traversant la cour, vous entendez des :

Mais tu l’as fait exprès !!!!

Mais tu es bête ou quoi ?

Mais qu’est-ce que j’ai fait au bon dieu !

T’es vraiment irrécupérable !

La thérapeute que je suis pourrait vous parler pendant des heures des conséquences désastreuses sur les enfants qui construisent leur personnalité.

J’ai aussi envie de m'arrêter sur les conséquences psychologiques pour ces personnes qui sont mises en souffrance au quotidien.

Un cercle vicieux qui abîme durablement chacune des parties de cette équation. Et pourtant, personne n’a le courage de le remettre en question. Notre système est vu comme une fatalité. Nous en acceptons tous les conséquences comme si nous n’avions pas la main sur notre vie. Sommes-nous si lâches ?

Et si… si un jour quelqu’un décidait d’essayer ? Et si l’on donnait de la considération aux personnes à qui l’on confie la prunelle de nos yeux. Offrirait-on un équilibre à nos enfants? Et si l’équilibre de nos enfants permettait ensuite la sérénité des parents. Si les parents pouvaient alors respirer ? Et si injecter un peu d’argent dans l’humain pouvait générer des bienfaits financièrement rentables ?


Alors j’accuse ! J’accuse notre système d’être néfaste. J’accuse, je nous accuse tous d’avoir peur de prendre les choses en main. Et je rêve. Je rêve de notre monde où nous aurions fait le pari de l’humain. Je rêve de ce monde qui rendrait heureux.


Alors j'arrête de rêver pour ne rien faire. Et avec Joachim, nous nous lançons dans cette aventure, nous donnons sa chance à l’humain et nous nous battrons pour faire exister cette expérience.


Et si vous aussi, vous agissiez, à hauteur de ce qui vous est possible, pour rendre possible ce rêve ?



13 vues0 commentaire

Tél: 06 60 98 29 52‬

contact@lesyeuxquibrillent.com